Support technique

Questions

DISTRIBUTION


1 - Quelles sont vos méthodes de distribution ?

2 - Vendez-vous aux utilisateurs ?

3 - Répondez-vous aux appels d'offres publics ?

 

 

SALUBRITE

 

4 - J'ai cassé un thermomètre contenant du mercure

5 - Quelle est la composition chimique du liquide rouge ou du liquide bleu ?
6 - J'ai inhalé le liquide rouge ou le liquide bleu du thermomètre
7 - J'ai reçu une projection de liquide rouge ou de liquide bleu dans les yeux

 

 

THERMOMETRE - PRATIQUE


8 - Le thermomètre est-il défectueux si le liquide contenu se sépare ?
9 - Comment regrouper une colonne de liquide séparée ? Méthode par le froid
10 - Comment regrouper une colonne de liquide séparée ? Méthode par le chaud

 

 

AREOMETRE - PRATIQUE


11 - A quoi servent les traits de repère sur la tige ?
12 - Mon instrument reste-t'il valable si les traits de repères ne sont plus superposés ?

 

 

METROLOGIE - THERMOMETRE


13 - Qu'est-ce qu'une immersion totale ?
14 - Qu'est-ce qu'une immersion partielle ?
15 - Qu'et-ce qu'une immersion complète ?
16 - Comment convertir une immersion totale en immersion partielle ?
17 - Comment convertir une immersion partielle en immersion totale ?
18 - Comment convertir le °C en °F et vice versa ?

 

  

METROLOGIE - AREOMETRE


Les unités de mesure:


19 - La masse volumique
20 - La densité relative
21 - Le % volume d'alcool
22 - Le degré Cartier
23 - Le degré Gay Lussac
24 - Le degré Richter
25 - Le degré Baumé
26 - Le degré Balling et Brix
27 - Le degré Babo de Klosterneuburg
28 - Le degré Oechsle
29 - Le degré Twaddle
30 - Le degré API
31 - Les températures d'étalonnage
32 - La tension superficielle

 

  

ETALONNAGES et RACCORDEMENTS


33 - A quelle chaîne de mesure vos étalons sont-ils raccordés ?
34 - Qu'est-ce que l'EIT 90 ?

 

 

ETALONNAGE DES THERMOMETRES


35 - Comment sont étalonnés les thermomètres ?
36 - En quoi consiste votre Certificat d'Etalonnage Traçable?
37 - Combien de temps votre Certificat d'Etalonnage est-il valable ?
38 - Qu'est-ce que le Bulletin de Traçabilité ?

 

 

ETALONNAGE DES AREOMETRES


39 - Comment sont étalonnés les aréomètres ?
40 - En quoi consiste votre Certificat d'Etalonnage Traçable?
41 - Combien de temps votre Certificat d'Etalonnage est-il valable ?
42 - Qu'est-ce que le Bulletin de Traçabilité ?



43 - NORMES DES THERMOMETRES

44 - NORMES DES AREOMETRES ET DES ALCOOMETRES

 

 

 

Réponses

DISTRIBUTION


1 - Quelles sont vos méthodes de distribution ?
Nos produits sont distribués par des réseaux de distributeurs, de grossistes ou d'importateurs s'il s'agit d'exportation.

2 - Vendez-vous aux utilisateurs ?
En général, non, car la valeur unitaire de nos produits est trop faible pour justifier des ventes directes aux utilisateurs.
Nous faisons confiance à nos distributeurs qui disposent des stocks suffisants pour répondre à vos demandes.
Toutefois il peut y avoir les exceptions suivantes :
- Si vous êtes situés dans un pays dans lequel nous ne disposons pas d'importateur.
- Si nous ne disposons d'aucun distributeur approprié pour répondre à votre demande.
Lors de retour d'un Bulletin de Traçabilité et dans le cas de re-contrôle de nos instruments préalablement vendus par un de nos distributeurs, il ne doit pas y avoir d'ambiguïté :
Si l'utilisateur nous contacte directement, notamment pour des raisons techniques, le distributeur qui a vendu préalablement l'instrument est averti et la facturation de la prestation émane du distributeur.
Voir partie étalonnage des thermomètres ou étalonnage des aréomètres.

3 - Répondez-vous aux Appels d'offre publics ?
En général, non.
Sauf si l'Appel d'offre provient d'un pays dans lequel nous ne disposons pas d'importateur, ou bien provient d'un pays dont la loi interdit les intermédiaires.

 
 

SALUBRITE


4 - J'ai cassé un thermomètre contenant du mercure
Il faut commencer par dégager toute la zone où le mercure a été répandu et récupérer toutes les gouttelettes. Utilisez des ustensiles tels qu'une poire aspirante ou une cuillère.
Ventiler les locaux. Ne rejetez pas le mercure à l'égoût.
Conservez les déchets de mercure dans des récipients clos et envoyez-les à un centre de traitement spécialisé.
Nous proposons aussi des thermomètres au mercure sous emballage scellé par 15 avec une poudre appropriée pour dépolluer les surfaces contaminées.
Consultez votre fournisseur qui vous a fourni ces thermomètres.

5 - Qu'est-ce que le liquide rouge ou le liquide bleu ?
Le liquide rouge et le liquide bleu sont issus d'une distillation de pétrole. Ce sont des mélanges de composés organiques (hydrocarbures) auxquels nous avons ajouté un colorant.

6 - J'ai inhalé le liquide rouge ou le liquide bleu du thermomètre
Les effets sont négligeables à la température ambiante.
Des vapeurs peuvent se dégager à haute température et irriter vos muqueuses. Dans ce cas, évitez de respirer les vapeurs en ventilant le local.

7 - J'ai reçu une projection de liquide rouge ou de liquide bleu dans les yeux
Le produit est faiblement irritant, mais ne provoque pas dégât sur les yeux. En cas d'irritation, il faut rincer l'oeil jusqu'au moment où l'irritation disparaît. Si l'irritation persiste, veuillez consulter un médecin.

 

 

THERMOMETRE - PRATIQUE


8 - Le thermomètre est-il défectueux si le liquide contenu se sépare ?
Quel qu'il soit, le liquide contenu dans un thermomètre peut se séparer naturellement. Cette séparation peut venir des conditions d'expédition ou de stockage ou de toutes autres manipulations après le départ de l'usine.Une fois chez vous, le liquide peut se séparer simplement quand le thermomètre est rangé horizontalement. Il est donc préférable de ranger les thermomètres inclinés avec un angle d'au moins 15°.

9 - Comment regrouper une colonne de liquide séparée ? - Méthode par le froid
Plongez le réservoir du thermomètre dans un bain froid obtenu, par exemple, en mélangeant de la glace et du sel, ou dans un bloc de CO2 (neige carbonique). Maintenez le thermomètre vertical jusqu'à ce que le liquide descende entièrement dans le réservoir.
Délogez l'air par des mouvements énergiques en décrivant des arcs de cercle.
Maintenez le thermomètre verticalement à température ambiante en laissant remonter le liquide.

10 - Comment regrouper une colonne de liquide séparée ? - Méthode par le chaud
Chauffez doucement le réservoir jusqu'à ce que la partie de liquide séparée remonte dans la chambre d'expansion au sommet du thermomètre.
La chambre d'expansion ne doit pas être totalement remplie car trop de pression la ferait éclater.
Frappez délicatement pour regrouper la colonne fragmentée.
Maintenez le thermomètre verticalement à température ambiante en laissant redescendre le liquide.

 

 

AREOMETRE - PRATIQUE


11 - A quoi servent les traits de repère sur la tige ?
Pour certains instruments, un trait de repère gravé sur le verre de la tige est aligné avec un trait marqué sur le support de l'échelle. Ces traits vous servent à vérifier que l'échelle est toujours dans sa bonne position.




12 - Mon instrument reste-t'il valable si les traits de repère ne sont plus superposés ?
Dans le cas où les traits ne sont plus alignés, le support de l'échelle n'est plus fixé et se déplace dans la tige. Votre instrument n'est plus valable. La mesure contient une erreur de justesse égale au décalage entre les traits de repère.

 

 

METROLOGIE - THERMOMETRE


13 - Qu'est-ce qu'une immersion totale ?
Le thermomètre doit être immergé au même niveau que la température lue.
La référence du thermomètre est suivie par IMTJ






14 - Qu'est-ce qu'une immersion partielle ?
Le thermomètre est calibré pour être immergé partiellement (généralement 76 mm et 75 mm pour ISO).
Dans le cas d'une utilisation à une immersion différente, une correction de Colonne Emergente doit être faite. La référence du thermomètre est suivie par IMPJ



15 - Qu'est-ce qu'une immersion complète ?
Très peu utilisée. Le thermomètre est complètement immergé dans le liquide.








16 - Comment convertir une immersion totale en immersion partielle ?
Dans certains cas, vous ne pouvez pas immerger le thermomètre à immersion totale jusqu'au sommet de la colonne de liquide. Vous aurez alors une erreur de mesure due à la partie de colonne de liquide qui émerge.
La correction de colonne émergente C1 peut être évaluée à 10 % près à partir de la formule : C1 = k N (t1-t)
k est un coefficient ayant pour valeur 0.00016 °C-1 dans le cas du mercure.
La valeur de k varie en fonction de la température pour les thermomètres remplis avec notre liquide rouge ou bleu. En première approximation, vous pouvez utiliser 0,001 °C-1.
N est le nombre de degrés Celsius équivalents à la longueur de colonne liquide émergente.
(t1-t) est la différence entre la température t1 du réservoir du thermomètre et la température moyenne t de la colonne émergente.
Exemple : Un thermomètre est immergé jusqu'à la graduation 70 °C alors que la colonne de liquide atteint la graduation de 100°C.
Dans ce cas, N vaut 30°C (100-70). Si la température t1 du réservoir du thermomètre est de 100 °C et la température moyenne t de la colonne émergente est de 58 °C, la correction devient alors : C1 = 0.00016 x 30 x (100-58) soit + 0.2 °C

17 - Comment convertir une immersion partielle en immersion totale ?
La correction de colonne immergée C2 peut être évaluée à 10 % près à partir de la formule : C2 = k (t2-t3) (t4-t5)
k est un coefficient ayant pour valeur 0.00016 °C-1 dans le cas du mercure.
La valeur de k varie en fonction de la température pour les thermomètres remplis avec notre liquide rouge ou bleu. En première approximation, vous pouvez utiliser 0,001 °C-1.
t2 est la lecture du thermomètre au niveau d'immersion d'utilisation, c'est à dire au degré lu.
t3 est la valeur de température extrapolée correspondant au niveau d'immersion indiqué.
t4 est la température indiquée dans le tableau suivant :



t5 est la température moyenne de la colonne immergée.
Exemple : Le thermomètre est immergé jusqu'à la graduation t2 : 80 °C. Le thermomètre est calibré à une immersion partielle de 76 mm. La valeur extrapolée de la température à ce niveau d'immersion est t3 : -17 °C. La température lue étant de 80°C, d'après le tableau, t4 vaut 35 °C.
La température lue étant de 80 °C, on peut admettre que la température moyenne de la colonne immergée t5 est la même, 80°C. La correction devient alors : C1 = 0.00016 x (80-(-17)) x (35-80) soit - 0.7 °C.

18 - Comment convertir le °C en °F et vice versa ?
°F = 32 + (1.8 x °C) ou °C = (°F - 32) / 1.8

 

 

METROLOGIE - AREOMETRE


Les unités de mesure


19 - La masse volumique
La condition d'équilibre statique d'un aréomètre flottant est que le niveau de la surface du liquide coupe la tige de telle sorte que le volume du liquide déplacé par l'instrument ait une masse égale à celle de l'aréomètre. La position d'équilibre et, par conséquent, l'indication de l'échelle, est donc directement déterminée par la masse par unité de volume du liquide, c'est-à-dire la masse volumique. Même si l'unité de la masse volumique est le kg/m3 dans le système international (SI), le g/cm3 et le g/ml sont admis.

20 - La Densité Relative
Etant donné le nombre de transactions commerciales exprimées en Densité Relative, cette unité est également admise selon le calcul suivant : Densité relative = masse volumique d'un liquide à une température spécifiée / masse volumique de l'eau à une température spécifiée.

21 - Le % volumique d'alcool
L'Organisation Internationale de Métrologie Légale (OIML) a harmonisé sur le plan international les données de base relatives à la masse volumique et aux titres alcoométriques volumiques des mélanges d'eau et d'éthanol. Le titre alcoométrique volumique, souvent appelé teneur en volume d'alcool, est exprimé en fraction centésimale volumique d'éthanol : le % vol ou % V/V.

22 - Le degré Cartier
Cartier a fait adopter en 1771 un pèse-liqueur exprimant des degrés alcooliques déterminés à la température de 10 ° Réaumur. L'emploi des degrés Cartier est maintenant interdit dans les transactions commerciales.

23 - Le degré Gay Lussac
Les degrés alcooliques Gay Lussac ont remplacé ceux de Cartier en 1824. Ils expriment le titre alcoométrique volumique.

24 - Le degré Richter 

Le degré Richter exprime le titre alcoométrique massique.

25 - Le degré Baumé
Différents degrés Baumé existent selon la nature du liquide, dont les mélanges alcooliques.
Les plus répandus, pour les liquides plus légers que l'eau (< 1g/ml),  sont calculés selon la formule suivante :
Baumé = (140/Masse volumique à 60°F) - 130.
Dans le cas des liquides plus lourds que l'eau, la formule devient la suivante :
Baumé = 145 - (145/Masse volumique à 60 °F).
Dans le cas des moûts de raisin, la valeur 145 est fréquemment remplacée par 144,32.

26 - Le degré Balling et Brix
CJN Balling a amélioré le saccharomètre en 1843 pour mesurer la teneur en sucre des jus de fruits. Le degré Balling correspond à 1 g de sucre pour 100 g de liquide. AFW Brix a apporté quelques corrections et maintenant, les deux unités sont interchangeables. Des instruments sont gradués en Brix 60°F ou également en Brix 68 °F.
Les degrés Plato sont également assimilés aux Brix sous réserve de calibrage à la même température de référence.

27 - Le degré Babo de Klosterneuburg
Concerne un mustimètre élaboré en 1860 et qui exprime la teneur en sucre en degré Babo de Klosterneuburg.

28 - Le degré Oechsle
Le degré Oechsle exprime la teneur en sucre des moûts de raisin à partir de la formule suivante :
Oechsle = 1000 x [(masse volumique du moût/masse volumique de l'eau) - 1000]

29 - Le degré Twaddle
Le degré Twaddle exprime la teneur en sucre d'un liquide à partir de la formule suivante :
Twaddle = [(masse volumique du liquide à 60 °F/masse volumique de l'eau à 60 °F) - 1] x 200

30 - Le degré API
Le degré API utilisé dans la mesure de produits pétroliers répond à la formule suivante :
API = 141.5 x [(masse volumique de l'eau à 60 °F/masse volumique du liquide à 60 °F) - 131.5]

31 - Les températures d'étalonnage
La température normale de référence pour les aréomètres à masse volumique est 20°C (68°F).
Lorsque l'échelle est fondée sur la densité relative, la température de référence est le plus fréquemment :
20°C ou 15 ,56°C (60°F).
En cas d'utilisation d'un aréomètre à une température différente de celle à laquelle il a été calibrée, une erreur due à la dilatation de l'instrument intervient.
La correction (C) de température est calculée selon la formule suivante : C = 0,000 025 R (t0 - t).
R est la lecture,
t0 est la température de référence,
t est la température du liquide mesuré,
Conventionnellement, le coefficient de dilatation volumique thermique est de 0,000 025/°C.

32 - La tension superficielle
La lecture d'un aréomètre dépend de la tension superficielle du liquide dans lequel il est plongé.

Trois catégories de tension superficielle sont normalisées, les plus fréquemment utilisées sont :
Tension basse : entre 15 et 35 mN/m pour les masses volumiques comprises entre 0.600 et 1.000 g/ml.
Tension moyenne : 55 mN/m pour les masses volumiques comprises entre 1.000 et 1.300 g/ml.
Tension haute : 75 mN/mpour les masses volumiques comprises entre 1.300 et 2.000 g/ml.
L'emploi d'un aréomètre dans un liquide de tension superficielle très éloignée de celle à laquelle il est destiné, peut entraîner des erreurs de plus de 2 échelons.

 

 

ETALONNAGES et RACCORDEMENTS


33 - A quelle chaîne de mesure les étalons sont ils raccordés ?
Vos étalons sont tous raccordés à une chaîne nationale d'étalonnage d'un membre signataire de l'Accord Multilatéral de Reconnaissance Mutuelle conclu dans le cadre de l'EA (European cooperation of Accreditation).

34 - Qu'est-ce que l'EIT 90 ?
L'Echelle Internationale de Température de 1990 (EIT 90) a été adoptée par le Comité International des Poids et Mesures lors de son congrès de 1989. Cette échelle remplace l'Echelle Internationale Pratique de Température de 1968 (EIPT 68).
Cette échelle est la référence à laquelle chaque mesure de température doit être traçable.

 

ETALONNAGE DES THERMOMETRES


35 - Comment sont étalonnés les thermomètres ?
Les thermomètres sont étalonnés par comparaison à des étalons raccordés à une Chaîne Nationale d'Etalonnage dans des bains thermostatés.

36 - En quoi consiste le Certificat d'Etalonnage ?
Notre Certificat d'Etalonnage  est un document qui vous apporte notre garantie de raccordement à une Chaîne Nationale d'Etalonnage. Vous y trouvez la correction à apporter aux lectures de votre instrument ainsi qu'une estimation de l'incertitude de cet étalonnage selon le GUM (Guide of Uncertainty Measurement).

Sur simple demande, nous vous fournissons les preuves des raccordements par un laboratoire accrédité.

37 - Combien de temps votre certificat d'étalonnage est il valable ?
Des petites variations de volume, notamment au réservoir, interviennent pendant l'utilisation. Elles sont plus importantes dans les 6 mois suivant la fabrication du thermomètre, puis continuent très lentement.
Différentes normes telles que l'ASTM D 1298 ou la BS 2000 recommandent une utilisation moins de 6 mois après le dernier étalonnage pour les thermomètres les plus précis.
En pratique, l'intervalle d'étalonnage est estimé pour chaque instrument en fonction de l'évolution constatée lors des étalonnages successifs en regard de la précision requise. En aucun cas, cet intervalle ne doit dépasser 5 ans.

38 - Qu'est-ce que le bulletin de traçabilité ?
Le Bulletin de Traçabilité est un document qui vous est fourni avec chaque étalon. Il vous facilite la gestion des étalonnages de vos instruments puisque nous gérons pour vous la planification des ré-étalonnages selon la fréquence que vous nous aurez spécifié. Il permet de retrouver l'historique des différents étalonnages successifs enregistrés dans notre base de donnée.

 

 

ETALONNAGE DES AREOMETRES


39 - Comment sont étalonnés les aréomètres ?
Les aréomètres sont étalonnés dans un liquide homogène de température stable, par comparaison à un étalon de même sensibilité et même diamètre raccordé à une Chaîne Nationale d'Etalonnage .

40 - En quoi consiste le Certificat d'Etalonnage ?
Notre Certificat d'Etalonnage est un document qui vous apporte notre garantie de raccordement à une Chaîne Nationale d'Etalonnage. Vous y trouvez la correction à apporter aux lectures de votre instrument ainsi qu'une estimation de l'incertitude de cet étalonnage selon le GUM (Guide of Uncertainty Measurement). Sur simple demande, nous vous fournissons les preuves des raccordements par un laboratoire accrédité.

41 - Combien de temps votre Certificat d'Etalonnage est il valable ?
Faute d'indication dans les normes, l'intervalle d'étalonnage est estimé pour chaque instrument en fonction de l'évolution constatée lors des étalonnages successifs en regard de la précision requise. En aucun cas, cet intervalle ne doit dépasser 5 ans.

42 - Qu'est-ce que le Bulletin de Traçabilité ?
Le Bulletin de Traçabilité est un document qui vous est fourni avec chaque étalon. Il vous facilite la gestion des étalonnages de vos instruments puisque nous gérons pour vous la planification des ré-étalonnages selon la fréquence que vous nous aurez spécifiée. Il permet de retrouver l'historique des différents étalonnages successifs enregistré dans notre base de donnée.

 

 

43 - NORMES DES THERMOMETRES


- Thermomètres de laboratoire à dilatation de liquide dans un tube en verre - ISO 386 / NF B 35-500
- Thermomètres de précision, sur tige, type long - ISO 653 / NF B 35-502
- Thermomètres sur tige d'usage général - ISO 1770 / NF B 35-506 / BS 1704
- Thermomètres normalisés selon ASTM – E 1
- Thermomètres normalisés selon IP– BS 2000

 

 

44 - NORMES DES AREOMETRES ET DES ALCOOMETRES


- Aréomètres - Principes de construction et d'étalonnage - ISO 387 / NF B 35-510
- Aréomètres à masse volumique d'usage général - ISO 649 / NF B 35-511 / BS 718 partiellement équivalente à DIN 12 791
- Aréomètres à densité relative 60/60°F - ISO 650
- Aréomètres normalisés selon ASTM E 100
- Alcoomètres et aréomètres pour alcool sans thermomètre incorporé - ISO 4801 / NF B 35-515 / BS 5470
- Alcoomètres et aréomètres pour alcool avec thermomètre incorporé - ISO 4805 / NF B 35-516 / BS 5471

 

 

 

D'autres questions ?

 

FAQ : help@allafrance.com



Copyright © 2008 - Alla France - Tous droits réservés - Plan du site - Réalisation Fictis